ce qu'il ne faut surtout pas dire à un proche qui essaye d'arrêter de fumer

Ce qu’il ne faut surtout pas dire à un fumeur qui essaie d’arrêter !

Décider d’arrêter de fumer est une décision à la fois difficile et courageuse. Donc si un de vos proches choisit cette voie, vous devez être prêt à l’encourager et à l’accompagner tout en veillant à ne pas le faire replonger. Les conversations avec ces derniers ne sont pas toujours aisées puisqu’on ne sait pas quoi leur dire.

Vous vous demandez comment discuter avec un proche qui essaye d’arrêter de fumer, nous vous disons ce qu’il ne faut surtout pas lui dire !

Pour arrêter, moi j’ai….

Dire ce que vous avez fait ou subi à quelqu’un qui essaye d’arrêter de fumer n’est pas conseillé. En effet, le processus qui conduit au sevrage du tabac n’est pas uniforme pour tout le monde, mais dépend des aptitudes de tout un chacun. Arrêter de fumer dépend entre autres de la force psychologique de chacun, de la détermination, du degré de tabagisme, etc.

Donc votre recette ne saurait efficacement marcher avec lui. Au lieu de comparer vos situations ou de critiquer ses actions, pensez plutôt à l’encourager.

Tu as encore rechuté ?

Quand un de vos proches essaye d’arrêter de fumer et qu’il fait face à une rechute, vous ne devez pas l’invectiver, ou lui rappeler qu’il s’agit d’un échec.

Très souvent, le sevrage du tabagisme ne se fait pas en un essai. C’est toujours une démarche qui nécessite plusieurs étapes avec des rechutes avant de mener, au bout de la persévérance, à l’arrêt définitif.

Faire culpabiliser quelqu’un qui essaye d’arrêter de fumer ne sert donc à rien, au contraire cela peut le faire stresser et avoir l’effet inverse. Vous devez plutôt l’encourager dans sa tentative.

Tu as mauvaise mine… / ton humeur m’incommode

Sachez que la mauvaise humeur, l’irritabilité, la nervosité, etc. sont des effets liés au sevrage du tabagisme. Vous ne devez donc pas en vouloir à un proche qui essaye d’arrêter de fumer s’il est de mauvaise humeur. C’est juste une conséquence du stress lié à l’abandon de la cigarette.

Vous devez donc être patient avec lui au lieu d’être une source supplémentaire de stress. Cela pourrait en effet être contre-productif si vous contribuez à le stresser encore plus.

Tu sais que tu vas prendre du poids si tu arrêtes de fumer ?

Vous n’avez pas à interpeller un proche qui essaye d’arrêter de fumer sur l’éventualité qu’il prenne du poids suite à son sevrage de la cigarette. En fait, la prise de poids après avoir arrêté de fumer n’est pas obligatoire. Cela dépend de plusieurs facteurs tels que l’âge, la nutrition, etc.

Et même si c’est le cas il est tout à fait possible de remédier à la situation. Vous n’avez donc pas à lui en parler. Ce faisant, vous pouvez l’emmener à se raviser et ne plus essayer d’arrêter de fumer.

Vous l’aurez compris, n’interpeller pas un de vos proches qui essayent d’arrêter de fumer, sur la difficulté, les conséquences ou les désagréments liés à l’arrêt du tabac. Choisissez plutôt de l’encourager dans sa démarche, ce sera beaucoup plus confortable et surtout beaucoup plus efficace.

Partager l'article
  • 2
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *