Déprogrammez votre cerveau de la cigarette

Comment déconditionner votre cerveau de la cigarette ?

Déprogrammez votre cerveau de la cigarette

Nous retrouvons deux types de personnes lorsqu’ils marchent, il y a des gens qui sont devant que l’on appelle « non fumeurs » et ceux qui sont derrières surnommés « fumeurs ».

L’idée ce n’est pas forcément de retrouver votre souffle et de marché en tête de peloton dans un « trek », l’idée c’est surtout de libérer votre cerveau de certaines habitudes récurrentes, qui font que ça vous prend beaucoup de temps, beaucoup d’énergie, beaucoup d’argent. L’objectif est de retrouver en quelque sortes sa liberté, d’arrêter d’être un « zombie » qui a toujours les mêmes pensées, qui met en place les mêmes comportements tous les jours pour avoir les mêmes expériences pendant toute une vie, qui ressent les mêmes émotions au quotidien et donc qui s’emprisonne par le fait de fumer, une mauvaise habitude qui est un frein dans une vie.

La cigarette remplace le doudou de notre enfance !

Quand on était enfant vous et moi on avait certainement un doudou, le doudou permet de se sentir en sécurité, de s’endormir etc… Et puis un jour vous avez décidé que ce doudou qui vous suivait partout finalement vous l’avez laissé tomber, et la cigarette a remplacer ce doudou. L’idée c’est de trouver un autre moyen de « sécurisation » et de pouvoir vivre sans cette béquille. Si nous prenons l’exemple de la cigarette électronique, nous réalisons que c’est un objet agressif car on a réellement cette impression de « doudou » collé à la main en permanence, tel une « tétine ».

Il y a 3 types d’addictions dans la cigarette,

  1. Le tabac
  2. L’addiction physique
  3. L’addiction psychologique

Mais il y a surtout « le comportemental », certains ne peuvent pas prendre l’avion en vue de cette dépendance physique et du fait que pendant un long courrier ils seraient complétement en manque, voir en « trans » (addiction physique).

Concernant l’addiction psychologique, la cigarette est ancré dans l’esprit, nous pensons qu’on a besoin de la cigarette pour gérer sa vie au quotidien, on a l’impression que le manque est physique mais tout est dans la tête !

L’idée pour gérer cette addiction, c’est d’agir comme un enfant et de laisser tomber son « doudou », de trouver un autre moyen de gérer son stress au quotidien, un autre moyen de gérer ses émotions car la cigarette est un moyen de « gérer ses émotions », mais il y en a pleins d’autres !

Reprenez votre liberté, redevenez des consommateurs libre…

Le problème dans cette histoire, c’est que vous n’êtes pas libre car les habitudes sont là.

  • Quelqu’un de « libre » c’est une personne qui peux se mettre une « mine » en soirée, boire des litres et des litres d’alcool mais d’avoir la force mentale pendant les deux, trois, quatre semaines à venir de ne plus toucher à un verre d’alcool !
  • Quelqu’un qui n’est pas « libre », c’est la personne qui a besoin de son verre de « Whisky » tous les soirs en rentrant chez lui pour « décompressé », là il est dans le besoin.

La cigarette synonyme d’emprisonnement

La cigarette rejoint ses deux exemples ! Si vous pouviez fumer deux paquets de cigarettes le temps d’une soirée parce que c’est la fête et être capable de ne plus y toucher ensuite pendant des semaines ou des mois vous seriez libre, mais ce n’est pas le cas, donc l’idée c’est de retrouver sa liberté, de se retirer des habitudes, de certains réflexes conditionnés mis en place au fur et à mesure de votre vie de fumeurs.

La cigarette est associative ?

C’est la cigarette qui est associée au moment où on se lève le matin, c’est la cigarette qui est associée au café, c’est la cigarette qui est associée aux pauses, c’est la cigarette qui est associée à la fin du repas, à l’apéro, aux soirées etc… On remarque que la cigarette est très associative car on arrive à l’associer à plein de choses et elle rythment la vie des fumeurs, on appelle cela de la neuro-association (exemple = Cigarette + café).

Certaines études montrent qu’une envie de fumer, qu’elle soit assouvi ou non passe entre « 2 et 3 minutes chrono », c’est un peu comme lorsque vous passez devant une boulangerie, il y a des études marketing qui ont été faites devant les boulangeries et les passants ralentissent le pas à cause des odeurs mais lorsque vous arrivez au coin de la rue, et bien vous êtes passé autre chose, vous avez oublié !

De nouveaux réflexes pour combattre la cigarette !

C’est pareil avec la cigarette, l’idée est donc de reprendre sa liberté, de reprendre le contrôle, de libérer votre cerveau de certains conditionnements et de reprendre le contrôle sur votre vie. Pour cela, il va falloir créer de nouvelles associations, l’idée c’est de mettre en place des PLANS B qui font que pour tous ces contextes de vie, vous fumiez sans vous posez la question, sans même avoir besoin de penser, parce que c’est du CONDITIONNEMENT, donc il faut mettre en place de nouveaux comportements.

Pour se retirer de ses reflexes conditionnés, je vous propose pour toutes les situations de la journée où normalement vous fumez une cigarette, de mettre en place un comportement pour remplacer la cigarette. Ca va casser cette envie, artificielle ou conditionnée de fumer.

  • Si vous fumez directement le matin en vous levant, remplacez cela en prenant une douche directement au réveil.
  • Si vous êtes habitué à fumer une cigarette en buvant un café le matin, ce que je vous propose pour les trois prochaines semaines c’est soit vous arrêtez le café (c’est dur, je sais), soit vous changez de boisson (thé ?)
  • Vous êtes en pause de travail, substituer cette pause par une nouvelle habitude, partez avec un verre d’eau, un chewing-gum, faites un tour du pâté de maison.
  • Pour ce qui est de la cigarette de fin de repas ! Des que vous avez fini votre repas (déjeuner ou diner) allez directement vous brosser les dents, le simple fait d’aller se brosser les dents ca va faire passer ce mécanisme.

Le fait de d’adopter un nouveau comportement, ça va modifier ce réflexe conditionné et ça va vous permettre de plus facilement vous libérer de la cigarette.

Alors tentez de mettre en place ces nouveaux comportements pendant trois semaines, c’est le temps de supprimer cette ancienne habitude et puis ensuite vous pourrez reprendre vos comportements de consommateurs normaux sans la cigarette, ça sera intégré dans votre cerveau pour de bon !

David.

👉 Ralenticlope™, mon programme pour diminuer de 50% sa consommation de cigarettes sans arrêter totalement (Pour ceux qui ne sont pas prêts à arrêter, 9,90€)

👉 123 Stop Tabac, mon programme pour se libérer de la cigarette en 21 jours, sans manque, sans stress et sans prendre de poids (Pour les petits et moyens fumeurs, 77€)

👉 Adieu la cigarette !™, mon programme d’accompagnement ultime pour arrêter de fumer en 3 mois sans manque, sans stress et sans prendre de poids (uniquement pour les gros fumeurs, 297€)

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.